Interview de Florie Ravinet pour Emission « Comment ça va bien! » (france 2) – reportage yoga – 30/11/15

Bonjour Florie,

Depuis quand pratiquez-vous le yoga ?
J’ai découvert le yoga il y a 12 ans, j’avais 18 ans. C’était un peu par hasard mais au départ, je n’ai pas vraiment accroché. Il y avait une ambiance baba cool qui ne m’a pas plu. En revanche, j’ai aimé le côté découverte du corps, étirement, bien-être.
Puis, je suis parti à l’étranger où j’ai pu pratiquer le yoga sous toutes ses formes, à Hong Kong, à Tokyo, à Sydney, à New York, et en Inde. J’ai rencontré des personnes qui m’ont inspirée. De retour en France, j’ai travaillé sur une nouvelle méthode qui pouvait combiner mes passions pour le yoga et le tissu et leurs effets sur le corps et l’esprit. J’ai créée la méthode Fly Yoga en 2008.

Concrètement, qu’est-ce que le Fly Yoga ?
J’ai développé cette méthode avec une équipe de kinésithérapeutes. Installé dans un hamac suspendu, on va alterner les mouvements avec appuis au sol et des postures plus aériennes. On favorise la conscience de l’axe corporel ainsi qu’une plus grande maîtrise de ses gestes et de son souffle. Cela permet une réelle détente et un bien être corporel et psychique.

Comment se déroule un cours ?
Un cours dure une heure. Chaque séance débute à terre par une phase de méditation ou concentration. L’échauffement emmène directement au contact du hamac. On enchaîne ensuite par une série de positions entre ciel et terre. Arrive ensuite la phase de renforcement musculaire qui permet d’élever le rythme cardiaque. A la fin de la séance, place à la relaxation.

C’est fait pour qui ?
La méthode de yoga aérien Fly Yoga est accessible à tous. Recommandée de plus en plus aux personnes qui souffrent du mal de dos et de troubles spécifiques des articulations.
L’avantage du hamac c’est de pouvoir moduler sa pratique. La pratique se fera en fonction de sa souplesse et de ses possibilités.

Quels sont les bénéfices apportés par ce Yoga ?
La pratique suspendue sollicite les muscles posturaux impliqués dans notre maintien corporel, en vue de les renforcer. Et ce sont justement des muscles que nous avons tendance à ne pas suffisamment solliciter dans notre vie quotidienne.
Autre avantage, enchaîner des postures dans le vide fait travailler l’agilité, la capacité à situer son corps dans l’espace – la proprioception – et la souplesse. La suspension permet d’inverser l’effet de la pesanteur, sans compresser la colonne vertébrale ni les articulations. Enfin, se retrouver au sein de son hamac, comme dans une petite bulle enveloppante, permet de vivre des expériences sensorielles. Ce yoga permet de libérer les tensions physiques et psychologiques.

Est-ce difficile ?
C’est un yoga qui peut paraitre impressionnant mais il s’adapte à chacun. Le travail est fait en respectant le corps. Il n’y a pas de douleur. On y va progressivement, sans forcer.
Il existe d’ailleurs des cours de fly yoga pour femme enceinte.

Un grand merci.

Clémentine Suquet
Rédaction « Comment ça va bien! » – france 2


Laisser un commentaire