J’ai testé le Fly yoga – Décembre 2012

J’ai testé le Fly yoga.

Victoria Bedos a tenté la zen attitude en apesanteur une expérience qui l’a totalement retournée.

Embarquement immédiat.

Quand on m’a demandé de tester le fly yoga, j’ai bondi de joie tel un flamand rose qui découvre qu’il est rose, tout heureuse de pouvoir enfin voler sans l’aide illicite d’hallucinogènes. Je prends donc rendez-vous, à Paris. Je débarque donc à 11 heures ce matin-là dans un appartement niché au fon d’un immeuble haussmannien. Florie Ravinet, la jeune pionnière du fly yoga en France me promet qu’âpres la séance, je respirai mieux. « OK, on parie quoi ? » je lui lance. « La sérénité pour tout le monde, tes proches et pour toi-même » me répond-elle.

Décollage.

Je viens d’atterrir sur une planète d’altruisme et d’apaisement, va falloir que je m’adapte. Je commence par enfiler ma tenue de yoga volante (legging, body ou t-shirt). Prête pour le décollage !Mais au fait, c’est quoi le fly yoga ? c’est LA tendance de l’année, une subtile alliance entre le yoga tradi, le pilates et les arts du cirque. Mais comment est ce possible ? Par la force de ton esprit ? Non, faut pas déconner non plus…

Attaque de paupières.

La salle est parsemée de jolis morceaux de tissu bleu suspendus au plafond. Des hamacs devant lesquels les douze participantes viennent se placer. Je me mets immédiatement à bailler, réflexe méditérannéo-pavlovien face à toute chose ressemblant à un hamac, et je commence par m’allonger quand Florie vient me « désiester » avec 3 minutes d’exercice de méditation. Soudain tout le monde se met à prononcer « om », syllabe sanskrite considérée comme le son originel à partir duquel s’est crée. OK, si ca peut m’aider à structurer  le mien, d’univers, pourquoi pas ? Puis nous enchainons par une série de positions tirées de la « salutations au soleil », mais mon manque de souplesse a ramené les nuages.

Bonne fatigue.

Empêtrée dans mon tissu Klein, j’essaie de suivre la phase dynamique de mouvements issus de la danse, de la gym et du yoga. Bien entendu, je finis la tête en bas. Mais au bout de soixante quinze minutes achevées par une phase de relaxation, mon corps me supplie d’aller se coucher. J’ai donc volé vers mon lit sans douleurs ni sueur, avec l’envie d’être une fleur.

Où pratiquer ?

Cours de fly yoga avec Florie Ravinet en petit groupe au 61, rue du Faubourg Poissonnière, Paris 10. Réservation et horaires à Paris et en Province sur fly-yoga.fr